ecd3ee018e25a57f5f8e17d0716076d1

 

Avancer, en oubliant de respirer, en espérant toujours s'ancrer, vivre en toute légereté,
"Carpe Diem" mon bel allié, que je ne cesse de convoiter,
Mais qui m'échappe, me délaisse et me frappe de son absence magnifiée.
C'est la course du passé qui assomme, l'appréhension du futur qui s'adonne. 
Le présent se définit alors comme oppressant, immobilisant, voire même pétrifiant.
Mon âme n'ose s'élever, préférant se taire et me laisser marcher tel un machinalement opérant.

Faire sans penser, apaiser ce qui pourrait mouvoir mon corps tout entier,
D'une belle musique bien composée,
D'un paysage d'une réelle étendue beauté,
D'un voyage fabuleux où règne émotions, traditions et incroyables évasions.

Mais aujourd'hui, il en est tout autrement,
Prison grisâtre où terreur, "stupeur et tremblements"...
Se rencontrent et se nourrissent,
Ne me laissant aucun répit, pourvu que je périsse. 
Là résident alors les troubles de mes sentiments.

Et pourtant...
L'actuel et le futur semblent se présenter en toute luminosité,
Car à force de combativité, aussi mécanique et sceptique soit-elle,
Il paraîtrait que je crée, réussi, rencontre, continue sans jamais rien lâcher.
Malgré la hauteur du prix à payer.
Quand alors donc l'univers m'autorisera-t-il enfin à accéder à ce que chacun connaît sous le terme "se reposer" ?

Peut être un jour connaîtrais-je le goût de ce verbe,
Son histoire, son mode illusoire,
Effaçant les petites angoisses du quotidien qui persistent encore les soirs.
Celles-là même qui demeurent sans cesse à l'intérieur, particulièrement acerbes.

Trouver le repos,
Danser, chanter, même un peu sur le dos,
Croire à l'ouverture de tous ces domaines si clos,
Et ramener la joie, le bonheur qui auront pu naître grâce à la transformation de tous ces maux.

Car toujours plus vite, dépassée par les évènements, accablée par les injonctions du présent,
L'inifini dépassement,
Obligeant mon Moi à s'installer dans une sorte de néant,
J'oublie certainement de faire partie du monde des vivants.

[..Profiter de l'instant présent..]